Pourquoi soutenir (encore plus) l’artisanat en cette période de Covid ?

Posté par : Clemence Lecomte Dans : Consommer responsable et éthique Le : Commentaire : 0 Like : 454

La tendance depuis quelques années, (et c’est tant mieux), est une volonté croissante de consommer local, responsable et durable.

Pour faire bien ? Peut-être…

Pour tenter de minimiser l’impact sur l’environnement en pensant aux générations futures ? Sûrement !

Acheter artisanal est depuis toujours une excellente idée.

Et arriva le covid dans nos vies…

Et avec lui, de nouvelles raisons essentielles, vitales, de soutenir l’artisanat français.

La fragilité d’une petite entreprise

Le Covid a affaibli toute l’économie de notre pays. Certains domaines sont plus affectés que d’autres, et l’artisanat est l’un d’entre eux. Moins de ressources financières pour pallier au manque de ventes,  moins de souplesse pour mettre en place des solutions ;

La fermeture des marchés et salons

Nombre d’artisans ont vu leurs canaux de distribution fermer, les marchés et salons d’artisanat d’art s’annuler… Les créateurs se sont vus priver des événements et des lieux qui leur permettent d’aller à la rencontre de leurs clients et de vendre.Les pertes ont été grandes…  Comment survivre sans vendre ?

Le courage de la passion

Ils continuent de se battre pourtant. Ils se réinventent à chaque instant. Ils y investissent toute leur énergie, et leur temps. Ils personnalisent leurs services pour être toujours plus proches de leurs clients. Ils sacrifient leurs économies pour résister dans le temps…  

Mais qu’apporte vraiment de plus l’artisanat ?

Soutenir l’artisanat, acheter artisanal, c’est en premier lieu soutenir une personne qui pourrait être votre voisin, un copain ou l’ami d’un copain… Faire appel à un artisan, c’est bénéficier d’un service plus humain et surtout d’un savoir-faire précieux. C’est un apprentissage sérieux, beaucoup d’heures de pratique, de longues journées à créer, tester, recommencer pour enfin vous offrir le meilleur : un produit qui vient du coeur !

Valoriser et conserver le savoir-faire français

Favoriser l’artisanat c’est aussi soutenir une volonté de transmission de savoir. Un savoir et un savoir-faire qui, lui-même, a peut-être été transmis de génération en génération. Un savoir précieux, détenu par des personnes passionnées qui ont l’envie de transmettre et de voir pérenniser leur art et leur métier. C’est une réelle chance pour les générations futures de se voir confier ces compétences uniques et rares qui ne se transmettent pas que par les livres : rien ne vaut l’apprentissage auprès d’un artisan.

Opter pour une consommation responsable

Soutenir l’artisanat c’est aussi vouloir s’offrir un produit de qualité, pérenne et authentique, et donc valoriser un mode de consommation plus responsable.

Encourager l’artisanat c’est une manière de ne pas cautionner les produits issus de la fast fashion, la surconsommation, ou des produits fabriqués dans des matières à l’empreinte carbone tristement élevée…

Protéger le tissu économique local

Défendre l’artisanat c’est également défendre l’économie locale… et permettre la mise en place d’un cercle vertueux ! Car, en favorisant un artisan, et en lui permettant de vivre de son travail par une juste rémunération, vous lui donnez la possibilité de consommer lui-même et de réinvestir cet argent dans d’autres commerces et services ! Cela crée une dynamique d’emploi et de richesse sur le territoire ! Une richesse fiduciaire mais également humaine !

Un produit exceptionnel

Favoriser l’artisanat, c’est se donner la possibilité d’acquérir un produit rare. Faire travailler un artisan donne accès à un produit fait sur mesure, fait main, unique ou issu de mini série, qui en plus d’être de qualité et durable, a un côté exceptionnel. L’artisanat c’est choisir une pièce unique de caractère.

Une relation humaine et personnelle

Soutenir l’artisanat c’est bénéficier aussi d’un service client personnalisé, plus humain et plus simple car vous n’aurez probablement de contact qu’avec l’artisan, ou éventuellement un proche (sa femme ? Son homme ? Son apprenti ? Son collaborateur ? Son associé ?). Adieu les grandes plateformes téléphoniques délocalisées ou automatisées ! 

Aujourd’hui, plus que jamais, nos artisans ont besoin d’un acte citoyen et solidaire de notre part, un acte presque militant. Yves Saint-Laurent disait : « je ne suis pas un couturier, je suis un artisan, un fabricant de bonheur. »..

Soutenons l’artisanat ! Soutenons nos fabricants de bonheur !

 soutenir l'artisanat

Commentaires

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre